à boire et à manger

Trois manifestations à Paris ce samedi, j’arrive une première fois trop tôt, une seconde fois trop tard et une troisième fois à la plus petite je pense mais ça sent quand même bien le cluster covid variant de tous les pays du monde donc je sors mon masque FFP2, je me mets pas loin des organisateurs, une femme avec un sac « La vie est belle à Paris » crie que « Bah ça c’était AVANT » car elle n’est pas « dupe, la vie elle sera JAMAIS PLUS belle », il y a des gens qui sont là pour protester contre « la dictature sanitaire » et d’autres qui cherchent à alerter : des enfants vont être tués « c’est prévu » on nous dit, la femme qui nous informe de cette situation dramatique pour les nouveaux nés Français me tend une pétition à signer pour « garder les enfants en vie » je refuse et je dis aussi non à une deuxième pétition, je suis remarquée, un homme et une femme viennent faire mon recensement : « Vous êtes vaccinée ? » je réponds par l’affirmative en rajoutant « bien sûr » « Et…on peut SAVOIR LA DATE MADAME ? » je dis que ça date de Mai, ils sont horrifiés je l’ai fait AVANT l’allocution de Macron, ils me disent « Ah oui vous êtes une collabo » encore une fois j’acquiesce, une collabo qui refuse de signer pour préserver la vie des enfants français, je suis là-bas depuis 15 minutes.

La femme qui est à la tête de la manif prend le micro elle se présente : « Ceux qui le savent pas c’est Paris pour la liberté, issu des gilets jaunes, on est en lien avec des anti vaccin, pour ceux qui le savent pas c’est un collectif ouvert à tous » il y a même des « médecins euh euh euh bon des médecins qui sont avec nous » et surtout « Patricia et  Thierry » mais « ils sont pas là ils ont pris des congés là du coup bon euh faut qu’on mette une pression de DINGUE » elle donne rendez vous le 28 aout à tous les Français : « On va pas se laisser faire LE PASS PASSERA PAS on va crier dans la rue, haut les cœurs ! » un flic (en civil) vient la voir  il lui dit qu’il faut bouger maintenant, en fait la manif veut passer par le Louvre et les petites rues et de ce que je comprends c’est pas ce qui était prévu avec la préfecture, la police est sur les nerfs, mais l’organisatrice de la manif s’en fiche elle nous annonce le gros gros évènement de la manif : «  On a des petites seringues gonflables !! L’idée c’est qu’on les brandissent tous en l’air, on peut les gonfler les médias sont friands de ce genre de chose, oui je parle pardon Monsieur » la police essaie encore de lui parler mais l’organisatrice sans Patricia et Thierry est sûrement ravie d’être la chef aujourd’hui car elle prend le micro pour faire comme bruit : « Hello, hola  hello hola hola !! » on s’apprête à partir quand un homme me parle en me regardant : « Ah bah elle a un béret elle aussi ! Elle vient du pays basque comme moi ? » je dis que non, il ne m’écoute pas et me dit « Moi je suis apolitique je suis là pour le principe » il dit ça en se dirigeant vers d’autres personnes plus intéressantes que mon béret et moi : une femme avec un carton autour du cou comme un condamné à mort au moyen Age, il s’immisce dans le groupe et dit : « On est d’accord vous êtes que contre le pass hein c’est pas anti vax parce que moi j’ai eu le covid et.. » « CA EXISTE PAS LE COVID MONSIEUUUUUUUR  CA EXISTE PAAAAS» « Ah bah si moi j’étais à l’hopit.. » « BAH NON C’EST PAS VRAI C’EST UN RHUME «  l’homme au béret s’en va dépité, la femme future guillotinée aussi en criant « ON VEUT LA VERITE SUR LA CRISE, LIBERE L’HUMAIN QUI EST EN TOI » ça fait un peu new age et quelqu’un crie encore plus fort : « LEVEZ LES PANNEAUX FAUT QUON LES VOYE, FAUT QUON VOYE LES PANNEAUX MERCI », la manif avance enfin et passe par la pyramide du Louvre, devant les touristes aux yeux écarquillés un truc très français surement, un gilet jaune, une pancarte en carton en cœur avec écrit liberté et tout ça devant le plus grand musée du monde, il y a même 2 Anonymous avec une corne de brume qui s’en servent à chaque fois avant de crier :  « FABIUS VIRUS », « LA LIBERTE C’EST PAS FLASHER » franchement les slogans c’est pas ouf, ni l’ambiance je préfère les manifs pour les retraites, y’a du Zebda, là ça se ressent que les gens ne sont pas habitués à manifester, le groupe veut se diriger vers le ministère de la santé mais « Sans haine ni violence parce que c’est ça être citoyen OUAIS » quand même une femme s’inquiète de savoir qu’ils vont « chez le ministre de la santé. ;.je veux pas mourir moi », un conflit éclate en tête de cortège, la femme crie :  « vive les médecins » mais quelqu’un n’est pas d’accord « NON ! NON pas les médecins ! » pourquoi ? « Ils sont AVEC EUX ! AVEC EUX PAS AVEC NOUS ! Vous savez qu’aucun vaccin n’immunise contre…LA CONNERIE FRANÇAIS EVEILLEZ VOUS ! » je me mets à côté de deux femmes  qui causent médicaments, elles sont contre,  la plus vieille a chez elle « juste de l’aspégic » mais elle concède : « En vacance enfin avant je demande à mon dentiste une ordo d’antibiotique attends imagine je fais une crise de dent sur place ? », l’autre est d’accord « moi j’ai toujours une trousse avec des pansements mais en vrai moi je me soigne chaque jour avec du gingembre et du citron » il n’y a que ça de réel l’alimentation, là elle part dans les Cévennes : « J’en ai marre, j’étais avec Javier il me saoule lui c’est un espagnol hein tu sais jamais quand il arrive ni quand il repart alors je pars avec Antonin, j’aime, il est zen, il me permet de décrocher » elle soupire « Avant que le vase déborde tu vois », un homme vient les interrompre il a une pancarte « mon génome mon choix » il dit « hey c’est comme lors des manif pour l’avortement » avec un gros clin d’œil mais les deux femmes  n’ont pas l’âge d’avoir participé à ces manif là « il a cru qu’on a quoi ? 70 ans il est sérieux lui » le citron et le gingembre ne préservent pas. Les deux femmes continuent entre deux slogans et deux appréciations de boutiques ou resto dans la rue des Saint Pères « Là c’est hyper bon mais c’est pas des vrais tiramisus moi ma mère elle fait un vrai tiramisu, là si tu veux un bon tiramisu bah autant aller à macdo hein », l’autre parle de l’Italie, elle précise « c’est là où y’a les gipsy king ? » elle « adore » ce pays, ce groupe de musique et ce dessert. La frustrée du tiramisu continue, l’an prochain elle va aller en Grèce se faire « un rode trippeuh » c’est simple : « Tu prends ta planche, tes palmes, tu mets un pieu dans ton van voilà t’es libre  c’est ce que je ferai » mais y’a un gros hic « j’ai pas le permis » et elle explique qu’elle ne VEUT PAS passer le permis, c’est politique, c’est un complot, c’est du buisness c’est « money money  money c’est bon quoi » et puis « la voiture au final ça sert à la prendre que dans les films quand tu es saoulée ça fait une belle scène, moi ça ne me manque pas ! », autour de moi des gens se posent de drôles de questions « Ah parce que VOUS vous êtes légaliste et bien très bien monsieur » je comprends absolument pas tous les profils qu’il y a, des anti vaccin, des anar, des complotistes, des beatnicks, des religieux, des royalistes et on est même pas 300, il manque que les fans de Michaël Jackson et des altermondialistes, la pluie arrive, nous passons sous un restaurants et les employés nous regardent, « Mais VENEZ OUI MEME LE PTIT LA LE PAKISTANAIS » une dame rigole « Eh oui c’est aussi pour lui qu’on est là », je pars j’ai besoin d’un nouveau parapluie, le dernier à fermer le cortège est cet homme du pays basque covidé enrhumé hospitalisé POUR RIEN.

M Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *