On va gagner

La file d’attente est remplie de personnes âgées, elles ont 70 ans en moyenne, les femmes ont des coupes au carré et des chemisiers boutonnés jusqu’en haut et les hommes des mocassins à glands, bien sûr c’est un meeting de droite, celui de Rachida Dati pour Paris, Sarkozy est attendu pour l’aider. Dans la file d’attente les gens parlent du « coronovirus », en fait le meeting devait accueillir 5000 personnes mais finalement on sera que 1000, enfin « 900 » me dit un papy devant moi, il fait la blague à tous ceux qui se mettent derrière nous : « Ah non! Vous êtes le 901 vous allez pas rentrer!!! », il arrête pas de dire : « Oulha faut pas qu’on se touche hein avec le virus là », il est surexcité, il parle à une dame qui a très peur de ne pas pouvoir assister au meeting car « on pouvait s’inscrire et moi jsuis pas inscrite mais j’attends depuis 15h! » (il est presque 18h ) finalement elle partira, persuadée qu’ils ne font rentrer que les « inscrits ». Les gens causent de Dati : « Elle est brillante hein! Fillon lui ah! Il nous a mis au fond du trou, on revient de loin ! » le papy me prend pour une zouz de droite, pourtant je n’ai ni décoloration, ni une tronche à m’appeler « Nadège » et même pas le poste de « responsable », il me parle sans cesse : « Bon ma ptite là avec la crise qui arrive il faut acheter! La bourse ça dégringole », une vieille dame à côté : « Oh non ne parlez pas de ça s’il vous plait », la dernière fois qu’elle a eu si peur c’est lorsque Mitterand est arrivé au pouvoir avec les chars Russes sur les Champs Elysées. Le papy continue : « En 1998 Sarkozy il nous a sortis de la crise mondiale vous savez ma petite mais vous êtes trop jeune! », je lui dis : « En 1998? Quand Chirac était président avec Jospin en cohabitation vous êtes sûr? » « Mince qu’il dit! Je sais plus les années moi! », faut pas trop que je joue à la conne sinon je vais me faire gauler et adieu mon infiltration. J’ai peur d’être stigmatisée, que les gens crient : « ouhh la GAUCHISTE LA OUUUUUH » mais heureusement ma tenue à 500 boules et ma tronche de pétasse parisienne frangée me font bien passer pour une connasse de droite. Ca continue, le papy trouve ça HONTEUX il le crie  « C’est HONTEUX! Ecoutez cet homme-là ne VIT PAS DANS LE 16ème et il se présente moi je veux quelqu’un du 16ème c’est Claude Goasguen qui m’a dit ça » je crois qu’il parle d’un colistier pour le 16ème, bon après il concède qu’on « vit en démocratie hein pas avec les kalachnikov donc il a le droit aussi de se présenter c’est vrai ». Les gens parlent des problèmes de Paris : « Il y a des roms PARTOUT mais ces gens là ils sont, passez moi l’expression, mais DEGUEULASSES, moi ça fait 2 fois que j’envoie un truc à la mairie hein, je les DENONCE! » « Moi ma mère elle a besoin d’une ambulance et ben y’en a pas en ce moment et on nous a demandé de payer quelque chose » formidable peuple de droite qui crache sur les impôts mais qui exige une ambulance gratos pour amener maman à la Salpet. Et tout ça « c’est la faute à Hidalgo et sa tête de loseuse » je crois qu’ils ne savent pas qu’elle n’est que Maire de Paris et pas ministre de la santé. Derrière moi un petit groupe, ils apprennent à se connaître, Manon la vingtaine et sosie de Marion Maréchal « adorerait faire de la politique » elle trouve que Pénélope Fillon est une « incapable! Elle devrait aller à la télé et dire : Qu’ils viennent me chercher! », les vieux autour d’elle applaudissent : « Ah! Hé la petite là il faut l’envoyer à ELKABATCHE » il prononce comme ça. Du coup ça parle des audiences d’Europe 1 « ça remonte hein » et bien sûr ça enchaine sur les « journalistes des MERDIAS » Voilà. « Ruth Elkrief oulha elle est ultra gauchiste celle là, une GAUCHO HEIN » et les gaucho croyez moi ce soir ils sont pas les bienvenus rue de la Boétie, « Bourdin? Un bel enculé ah oui », « Sonia Mabrouk oulha elle est bien là elle, elle est libanaise hein, non égyptienne, non algérienne? Maroc ? Ah Tunisie! oui je crois qu’elle est chrétienne en plus, et elle est roulée oulha, c’est une belle poule, une belle dinde fourrée aux marrons celle là », voyant mon visage déconfit un vieux monsieur me dit : « On rigole hein », je dis rien je le lance sur Dati et lui demande s’il la connait, « Ah oui c’est ma copine! Dommage je peux pas vous montrer les photos là mais on est TRES AMIS, elle a pas peur du contact, bon…elle vient de rien mais elle arrivera à rien, vous avez vu qu’elle s’est fait refaire les lèvres? Ah oui vous trouvez que ça se voit, on dirait un mérou » heureusement ils sont « très amis » . Il me demande : « Alors ET VOUS? du RPR? » damned je vais être démasquée, je dis que non pas vraiment il me dit : « Vous n’êtes pas du PS j’espère » je dis : « Malheureusement pour vous je suis bien pire que ça » lui, horrifié « LA FRANCE DE MELENCH? » moi : « encore pire », lui : « ALORS LE PIRE EN FRANCE C’EST POUTOU! », je ris et lui dis, non c’est encore pire mais je rigole je lui dis que j’aime bien la baston alors Sarko et Dati c’est super pour moi, je lui explique pourquoi je suis là, je lui dis : « Vous allez me dénoncer? » il me dit « Non et puis je vais vous faire une confidence moi je suis front national! ah non c’est une BLAGUE moi j’aime beaucoup Baroin » je lui dis que moi aussi j’aime beaucoup Baroin, il est ravi de notre point commun mais déchante quand je lui dis que François B. m’excite terriblement sexuellement et puis je lui dis que je vais au procès Fillon et là son visage s’éclaire : « Ah! Là voilà vous êtes une jeune fille très intelligente! Quelle intelligence d’aller assister à ça! » il veut tout savoir sur le procès, quand même il sent bien qu’il parle à une professionnelle :  « Vous qui connaissez le monde judiciaire vous pensez qu’il va être relaxé »? je lui dis : «  Il va crever en taule oui! » , il est complètement abasourdi par ce que je lui dis heureusement ..on rentre! J’arrive à me mettre juste à côte de photographe pour éviter qu’ils me photographient justement, les gens (les militants) crient « RACHIDA » « DATI PARIS » et « ON VA GAGNER » les gens ont 70 ans mais on dirait qu’ils ont tous pris de la coke. Christian Jacob arrive sur scène, il ne sait pas lire son discours il nous dit : « Merci, merci mes chers amis d’avoir bravé le Coronavirus » et tout de suite il évoque les succès de la droite, les succès de Chirac donc, Ah Chirac! La mairie de Paris, la présidentielle, le RPR, à nos femmes et à ceux qui les montent , les gens ont l’âge un peu de Chirac et se disent que s’ils chopent le virus c’est eux les prochains à calancher direct comme jacquot, Jacob nous dit que Gérard Larcher est là et les gens HURLENT, les gens HURLENT POUR GERARD LARCHER c’est un truc à vivre, vraiment ! Il parle des deux autres concurrentes Madame Hidalgo et Madame Buzyn « OUHOU » font les gens comme à l’école primaire, Jacob nous dit « mais stop, arrêtons cela » il est là pour nous « parler d’une femme, et quelle femme, une femme de fidélité, de convictions et qui ne trahit jamais, cette femme mesdames et messieurs c’est Rachida Dati », la foule crie encore, devant moi une femme n’est pas contente : « Mais pourquoi on a pas chanté la Marseillaise? Nicolas il va nous la faire chanter » Y’a la mamie derrière celle qui veut chanter qui ne supporte pas ça : « Taisez-vous! » elle lui dit et elle tape même dans son siège avec les pieds. Christian Jacob continue : « Cher Nicolas (Sarkozy), tu es là [la foule fait : AAAAAAAAAAH!] quelle fierté de t’avoir ici » Hervé Morin arrive, il a « un message tout simple, même extrêmement simple » il dit : « Il faut dégager MADAME HIDALGO DE LA MAIRIE DE PARIS! » OUAIIIS « A PARIS ON EMMERDE LES AUTOMOBILISTES » voilà le discours « extrêmement simple d’Hervé Morin », à ce moment là on distribue des tee shirt RACHIDA DATI PARIS bleu ciel bien pourris mais j’en veux un absolument! (Non y’en avait pas assez) Avant de partir Hervé Morin a une « dernière chose à dire » : « Savez vous quel pays a le déficit le plus élevé? Pire que la Grèce et l’Italie? » bon c’est la France vous aviez deviné, au moment ou le nom de notre cher pays est énoncé une mamie à côté de moi met sa main devant la bouche, en disant « c’est pas vrai », elle l’apprend ce soir, on nous amène des drapeaux pour Dati et on me demande de l’agiter, je dis « non désolée » pensant que j’ai peur de mal faire la chose des militants LR me montrent comment secouer le drapeau, j’ai un sourire, interdit, méprisant, narquois. Un petit film sur Rachida Dati est montré, y’a la musique genre « Amélie Poulin » c’est sympa, c’est super bien fait, un peu ringard mais je suis à 2 doigts de me laisser convaincre, on voit limite Rachida aller communier à l’église St Sulpice « qu’il faut sauver »Rachida parle à un poissonnier qui l’aime bien : « Elle parle vrai », Rachida rit à la vie avec des enfants, ils ont un cartable Tans, un doudou et des jeans sans trou, et Rachida horrifiée, sur l’écran : des rats, la plaie de Paris BAAAAH font les gens. Vient le moment pour lequel je suis là : Sarkozy arrive et c’est une standing ovation je peux pas m’empêcher d’avoir un sourire énorme vu que je suis morte de rire il est bourré de tic, il est ravi et bien sûr il va parler plutôt mal : « ça m’fait plaisir pour moi et pour la France ta candidature Rachida », il peut pas s’en empêcher il doit tout ramener à lui : « ton énergie c’est ton côté sarkozyste » Les gens rient et disent : « il est drôle » « non dit sérieusement une dame, il est SUPER », Rachida « remercie » Sarkozy de son discours mais avant ça elle tient à rappeler quelque chose : « Monsieur le président, Monsieur Sarkozy, jamais je ne vous ai appelé par votre prénom, j’ai trop de respect pour vous et pour Carla aussi que je remercie « (d’avoir fait l’album de Julien Clerc) Rachida continue, elle veut « du bonheur pour les Parisiens » les gens hurlent, c’est une succession de clichés « la sécurité, la voiture, la propreté, la FAMILLE » Rachida a toujours eu Paris « en elle et même autre chose » comprenne qui pourra. Moi c’est le moment où je m’éclipse car je dois absolument rentrer chez moi, et je crève de faim de toutes façons Larcher a dû taper dans le buffet et faut que je me prépare demain c’est le réquisitoire des procureurs pour François et Pénélope et j’y serai. (10/03/20)

M Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *