LA REPUBLIQUE GAZéE C’EST NOUS

Rendez vous à Gare de l’est avec moi même, la personne fantasmant sur les merguez de manif ayant préféré rester au chaud je vais scander des slogans toute seule. J’arrive et une femme me croise et me lance un « SALOPE! » je n’ose lui confirmer son insulte, la journée s’annonce sympa. Je me retrouve juste à côté de Juan Branco et Maxime Nicolle, les gens les assaillent tels des messies : « ils sont LA » oui ils sont là ainsi que ma gueule sur le facebook live du gilet jaune très certainement, Maxime Nicolle explique qu’il ne peut pas appeler le peuple de France à se soulever, il est là en tant « qu’observateur car sinon c’est la guerre », Juan Branco a la tronche toute collée, pas peigné, il est grand enfin plus grand que moi et il a l’air sympa en vrai. La manif est censée commencer dans une heure mais il y a déjà beaucoup de monde, les gens ont bien sûr des bières 8.6, Zebda est craché sur les haut parleurs, on a envie de tomber la chemise et sauter sur « motivé » mais en vrai il fait -20 à Paris et moi j’ai mes ugg, 2 pulls en cachemire, un collant, ma salopette, mon bonnet et un manteau trop grand alors je me contente de balancer mon boule. Une femme hurle au micro en encourageant les gens :  « LA FRANCE EST EN ETAT D’URGENCE, LA VIE ON EN A QU’UNE MACRON SI TU SAVAIS TA REFORME OU ON SE LA MET » bien sûr vous le savez, on se la met : « dans le cul », elle demande à des gens de venir témoigner, une assistante maternelle n’ose rien dire : « il faut pas avoir peur MADAME c’est EUX qui doivent avoir peur de nous », pudique l’assistante maternelle évoque ses fins de mois difficiles, la femme du micro est ravie : « NOUS REVENDIQUONS UNE SOCIETE DE LOISIR, DE PLAISIR, ET DE DODO », les infirmières sont là et énumèrent comment l’hôpital va mal, la femme du micro ravie de ses nouvelles copines :  » LES CONTRATS ZERO HEURE COMME EN ANGLETERRE ON EN VEUT PAS!!! EST CE QUE VOUS ETES LA? » « OUIIIII » crient les gens, la femme du micro : « il est où Jean Luc pour mettre la musique? », un agent de sécu se propose car il « s’y connait en sono », du coup le voilà qui témoigne aussi, la femme du micro lui dit « merci monsieur, moi j’en connais un à l’Elysée qui est terré là et qui doit bien avoir besoin d’un agent de sécu », les gens rient, c’est très très bon enfant, Damien Saez retentit, d’ailleurs je me demande même s’il est pas là en live tant le son est bon (merci au gars de la sécu), les gens hurlent : « manu casse toi de là! Manu rentre chez toi! Manu laisse béton, tous ensemble tous ensemble hey hey! », la France des fanfares est ici, il y a des trompettes et des trombones et des triangles, une mamie à côté de moi pouffe : « on va faire un bingo », je suis ready de ouf pour le bingo perso. La voilà la chanson de la manif, un sound system se crée et « Bella Ciao » est hurlée, moi j’ai les poils et je chante, j’aime l’esprit des manifs, il y a des vieux de 60 ans qui dansent sur le remix techno de « bella ciao » et ils tentent de faire des pogos : « hey on fait comme les djeunz » je leur souris, je leur dis pas qu’on dit plus « djeunz » ils sont trop sympas. La femme au micro crie : « EST CE QUE LE 78 EST LA? », le 78 je sais pas en tout cas il y a des bretons avec bien évidemment leur drapeau, peut être des Bretons de Perros-Guirec ou Rosporden j’ai pas osé demander, enfin des bretons comme dhab sympas, les meilleurs représentants de France, au moment où la chanson change, quelqu’un crie « LA REPUBLIQUE C’EST NOUS », à ce moment là Mickey 3d chante avec « La France a peur » un bon son où on entend ce pauvre Roger Gicquel nous expliquer combien nous devons être apeurés, moi je retrouve la musique de mes 15 ans et je pense qu’à un moment je vais m’époumoner sur « l’apologie » de Matmatha et que ça va faire bien plaisir , ça sent le shit bien sûr, la ruda salska, les gens ouvrent les binouzes avec les dents et c’est toujours assez incroyable à voir je ne suis pas la seule à le penser « ah BRAVO » dit un TRES vieux monsieur à un jeune qui fait ça., les gens sont là pour une ambiance, un sourire, je n’ai jamais reçu autant de sourires à une manif que celle ci, les gens ont des badges, des autocollants, ils me donnent des boules quies, un monsieur est en fauteuil roulant et tout le monde l’aide pour le faire monter sur le trottoir, je commence à m’avancer, c’est dur, la manif ne démarre pas car il y a trop de monde, je n’entends plus de chanson juste des gens, des leaders qui tentent de motiver les gens : « CACA PIPI CAPITALISTE! » « là je suis pas d’accord je peux pas dire ça QUAND MEME » dit la femme à côté de moi, son ami : « oh ça va! un peu de scatologie ça fait pas de mal ». Je rentre pas dans le débat. Je dois vraiment avoir l’air sympa car un vieux monsieur ouvre grand ses bras en me voyant : « je n’ai plus de voix j’ai trop crié je suis vieux » et il m’embrasse comme du bon pain, les gens s’impatientent : « On avance ou pas? T’as réussi à joindre christelle? Je l’appelle et je lui dis qu’on est pas loin du crédit mutuel…merde j’ai pas de réseau », il y a un homme en fourrure qui mange un kebab et surtout un prof de maths de Bondy du lycée « Jean Renoir » lui il a des « trucs à dire et aimerait bien trouver un micro » je tourne la tête et vois Che Guevara, présent, hasta siempre commandante, il ne manque qu’un portrait de Marx. Une fille pleure, elle a les cheveux bleu et ce look des étudiants en art plastique, elle doit être une SJW vu qu’elle pleure car « elle n’avait pas prévu de voir autant de gens blancs  » et ça lui fout « la haine », je cherche désespérément le camion merguez je dois envoyer une photo, je suis pas la seule au moment où je le cherche quelqu’un dit « OU QU’ELLES SONT LES MERGUEZ? », comme une rumeur qui se répand plusieurs personnes répondent : « on m’a dit que c’était plus bas » « non non c’est à gauche » « oui à gauche c’est des manouches qui les font », on a une pensée pour Kendji Girac toujours sur les bons coups. Le boléro de Ravel retentit et c’est BEAU, c’est BEAU une manif avec ce putain de bolero; des gens qui le « chantent », c’est chouette je descends le boulevard Magenta, c’est une vraie manif Française : on m’a proposé au moins 3 fois du bâton de berger et du pinard. Je vois un avocat avec sa robe et dessus une Go pro de fixée, on me distribue un papier : « mes droits en garde à vue », c’est le moment où la manif commence à dégénérer là où je suis, les black blocks sont là et sont rentrés très facilement, je m’avance sans trop savoir où aller et je suis gazée, je pleure à cause des lacrymo comme beaucoup de personnes âgées, des gens ont tenté de mettre le feu à « la bourse » alors les flics chargent, je n’ai même pas d’écharpe ou de mouchoir, à croire que c’était ma première manif, les gens hurlent : « ILS METTENT DU CYANURE DANS LES LACRYMOS », puis lorsque les flics foncent sur nous (sans raison) « tout le monde déteste la police », ce sont des familles avec des parents et enfants qui sont là et des vieux, des gens rebroussent chemin et on apprend que les flics bloquent République, à ce moment là je comprends ce que c’est des gens « nassés » car je le suis on essaye de nous resserrer et bloquer, une famille avec ado ambiance CSP+ : « on dégage », le fils : « non on reste » , le père : « tu as du cyanure dans les gaz il va te pousser un autre bras tu vas voir », le fils: « et ben j’aurai 3 bras pour casser des CRS moi je vis ma meilleure vie là », je tente de partir sur les côtés mais c’est bloqué alors je patiente, des mamies : « mais c’est qu’ils vont nous tuer! Tu crois qu’ils peuvent le faire? », les pompiers qui manifestent avec nous sont équipés et viennent nous voir pour nous aider, en même temps ils sont hyper vêner , c’est le moment pour moi de partir si je peux, j’arrive à me faufiler dans une rue adjacente, fermée par les flics il sont 15 là mais moi j’ai un visage d’ange : « Bonjour monsieur je dois rentrer à Stalingrad c’est par là? », le flic m’explique avec un sourire et me dit « je vous laisse passer mademoiselle » l’avantage d’avoir l’air d’une pétasse parisienne… je remonte vers gare de l’Est et me perds dans le 10eme, j’ai trouvé le stand de merguez.(5/12/19)

M Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *